Amrita Sher-Gil


"I am an individualist, evolving a new technique, which, through not necessarily Indian in the traditional sense of the word, will yet be fundamentally Indian in spirit. With the eternal significance of form and color I interpret India and, principally, the life of the Indian poor on the plane that transcends the plane of mere sentimental interest."

Amrita Sher-Gil, peintre Indienne-Hongroise.
Une femme forte, engagée, libérée de tout artifice issu des conventions.
Elle peignait le portrait des femmes indiennes des années 30. Amrita nous montre le quotidien de ses femmes allant au marché, d’autres se mariant ou encore au foyer. Ses œuvres dépeignent des femmes attendant quelque chose dont elles doutent arriver un jour.
Amrita Sher-Gil est surnommée « la Frida Kahlo indienne » pour son style et sa mise en lumière des femmes. Elle représente leur solitude, leur mélancolie, des femmes sans cesse à la recherche d’un sentiment d’appartenance qu’elle reflète elle-même.
Née en Hongrie, fille d’une chanteuse d’Opéra hongroise-juive et d’un indien-sikh, lui-même professeur de perse et de sanskrit. Elle poursuit ses études à Paris où son art est reconnu ; elle ressent un désir intense de retourner en Inde et que sa destinée de peintre est se trouve là-bas. En 1935, durant ses voyages à travers le pays ; elle réalise sa mission d’artiste qui est de représenter la vie des indiens et en particulier celle des plus démunis.

Laissez un commentaire